Français

La cuisine du Karabakh: les délices de Choucha

27.09.2014 | 10:12

qarabag metbexiLa cuisine azerbaïdjanaise est très connue dans le monde entier. Les touristes qui visitent notre pays ne veulent pas partir sans déguster la cuisine azerbaïdjanaise. – en particulier, les divers plat de la riche cuisine du Karabakh. Les experts professionnels et le peuple du Karabakh approuvent la richesse de la cuisine du Karabakh.

 

Chaque région du Karabakh a ses propres plats uniques. Aujourd’hui nous parlerons de la cuisine de Choucha qui fait partie de la cuisine du Karabakh.

 

La cuisine de Choucha est connue par sa richesse et son unicité. Ce fait est devenu encore plus évident au cours d’un entretien avec le peuple de Choucha.

 

 

tair_amiraslanov12_Lors d’un entretien avec nous, Tahir Amiraslanov, le président de l’Association culinaire d’Azerbaïdjan, a souligné que la cuisine du Karabakh est une partie intégrante de la cuisine traditionnelle azerbaïdjanaise. Au cours de l’histoire, elle était en interaction mutuelle avec la cuisine d’autres régions. Ce phénomène a enrichi à la fois la cuisine du Karabakh et la cuisine d’autres régions : « Comme le Karabakh est situé loin de la mer, on y utilise particulièrement les poissons de rivière, pas les poissons de mer. En général, le poisson n’occupe pas la première place dans la cuisine du Karabakh ».

 

 

Selon Tahir Amiraslanov, la cuisine de Choucha est une cuisine très riche : « La raison de ce phénomène remonte au Moyen Age. À l’époque du Khanat, Choucha accueillait les personnes très connues. Pour satisfaire ces invités, les cuisiniers talentueux de cette époque ont y été assemblés. Les cuisiniers vivaient à Choucha comme les personnes qui avaient une belle voix ».

 

 

Quant aux fameux plats de Choucha, T. Amiraslanov a dit que le goût des kebabs et pilafs de cette région est connu non seulement en Azerbaïdjan, mais aussi dans le monde entier : «  Tout d’abord je veux vous parler du ‘pilaf à la viande hachée’.

 

 

Le pilaf préparé lord du pouvoir de Panahali Khan.

 

 

Ce pilaf était préparé lors du pouvoir de Panahali Khan. La procédure de la préparation est suivante :

 
On rôti 1 kilogramme de viande hachée d’agneau. On y ajoute 20 grammes de cornouiller sec et de raisin sec. 500 grammes de riz filtré est mis dans le pot avec la viande hachée. Voici les produits nécessaires pour préparer ‘kazmak’ dans le fond du pot : 500 grammes de farine, un œuf, 100 grammes de beurre. On prépare des galettes avec ces produits et on les met dans le fond du pot.

 

 

L’autre type de pilaf est le ‘pilaf aux renouées’. Pour préparer ce pilaf, on garde 1 kilogramme de riz dans l’eau salée chaude pendant 3 heures. Lorsque le riz est bouilli, on y ajoute 150 grammes de renouée. 500 grammes de viande d’agneau est placée dans le fond du pot. S’il n’y a pas de viande, on ajoute l’oeuf sur le riz. On verse le riz aux renouées sur la viande. Puis, on y ajoute du beurre.’.

 

 

pervanePervané Karakhani qui est originaire de Choucha a parlé de la cuisine de Choucha : « la cuisnie de Choucha est différente d ‘autres cuisine. Puisque l’on ne trouve pas dans d’autres régions les herbes et épices qui existent à Choucha . Ces épices et herbes donnent un goût unique aux plats de Choucha. L’un des pilafs plus aimés par le peuple de Chouca est ‘le pilaf de Chech drengili’. Pour le préparer, le riz est gardé dans l’eau chaude pendant 3 heures. Puis, on le bouilli et filtre. On y ajoute 150 grammes de beurre et on le met au ragout. On rôti 200 grammes d’oignons dans une grande poêle. Le cornouiller et raisin sec y sont ajoutés. On ajoute l’oeuf dans les nids ouverts sur le riz. Et puis, le sel, le poivre et la cannelle sont ajoutés. Ils sont séparément servis sur la table.

 

 

L’un des anciens plats de Choucha est ‘Janina chekme’. Ce repas est particulièrement préparé au temps froids. Pour cela, 500 grammes de viande d’agneau est bouilli avec 200 grammes de pois. Après la cuisson, on y ajoute 300 grammes de riz rond. On enlève l’eau et le cuit. Avant qu’il est prêt, on y ajoute 30 grammes de cornouiller ou cornouiller sec.

 

 

Il y a un autre plat qui s’appelle ‘Kalya’. On utilise la viande d’agneau pour préparer ce repas. On cuit 500 grammes de viande d’agneau. Lorsque l’on la met dans le beurre, on y ajoute des châtaignes cuites, prunes et coings. On y ajoute également le safran, la cannelle, le sel, le poivre ».

 
A la fin de la discussion, P. Karakhani a dit que le peuple de Choucha n’a pas oublié leur cuisine, même s’ils ont été déplacés de leur patrie.

 

 

Gunel Jelil
“KarabakhİNFO.com”

27.09.2014 10:12

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*