Français

Le Groupe de Minsk inquiet

28.01.2015 | 16:07

arton107495-480x270

Les médiateurs américains, russes et français ont exprimé hier leurs vives préoccupations suite aux incursions armées azerbaïdjanaises rapportées par le côté arménien et ont exhorté l’Azerbaïdjan à chercher un règlement pacifique au conflit du Haut-Karabagh.

 

 

 

 

Les trois pays du Groupe de Minsk de l’OSCE ont rencontré le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, à Cracovie (Pologne) pour discuter de la recrudescence des combats ces dernières semaines dans la zone de conflit qui a fait au moins une douzaine de morts des deux côtés..

 

 

 

“Nous avons exprimé au ministre notre vive préoccupation au sujet des incursions signalées à travers la ligne de contact, faisant des victimes (…) La montée de la violence qui a commencé l’an dernier doit cesser pour que la confiance soit restaurée et que des progrès soient réalisés dans le processus de paix du Haut-Karabagh. Nous avons appelé l’Azerbaïdjan à respecter ses engagements pour une résolution pacifique du conflit “, est-il indiqué dans un communiqué.

 

 

“Nous appelons également l’Arménie à prendre toutes les mesures pour réduire les tensions. Les deux pays doivent respecter les termes de l’accord de cessez-le-feu. La violence sape les efforts pour parvenir à la paix “, ont déclaré les co-présidents du Groupe de Minsk.

 

 

Le président de l’Azerbaïdjan, Aliev, a dénoncé à plusieurs reprises les puissances médiatrices qui, selon lui, n’aident pas son pays à reprendre le contrôle du Haut-Karabagh et des districts qui l’entourent.

 

 

Le gouvernement azerbaïdjanais n’a pas réagi immédiatement hier. Le ministère des Affaires étrangères a collé à la ligne officielle en disant que la résolution du conflit doit partir “du retrait des troupes de l’Arménie des territoires occupés appartenant à l’Azerbaïdjan.“

 

 

Dans leur déclaration, les coprésidents ont dit qu’ils ont également souligné à Mammadyarov “l’importance des mesures visant à éviter les incidents inattendus le long de la ligne de contact.“

 

 

 

Cette mesure, préconisée depuis des années par la troïka, est le retrait mutuel des tireurs d’élite de tous les postes de première ligne.

 

 

 

 

 

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

28.01.2015 16:07

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*