Français

Qu’est ce que l’Azerbaпdjan a perdu suite а l’occupation de Kelbejer?

06.05.2014 | 10:12

1399356682_1396441889_musa_qasimli124La date du 2 avril est une page sanglante dans l’histoire azerbaïdjanaise. Le 2 avril 1993,  les agresseurs arméniens ont conquit Kelbejer. Aujourd’hui, 21 ans sont passée depuis l’occupation de Kelbejer. Qu’est ce que l’Azerbaïdjan a perdu suite а l’occupation de Kelbejer? 

Lors d’une interview au sein du revue électronique,Moussa Kasimli, le député et le professeur, a évoqué que l’occupation de Kelebejer par les forces armées des arméniens est une grande perte pour l’Azerbaïdjan. Une partie du territoire de l’Azerbaïdjan a été conquise. En outre, les riches ressources naturelles de Kelbejer, les mines de sonde-or, les eaux minérales, les matériaux de construction ont été pillés par l’Arménie. Selon le député, le déplacement de la population a crée certains problèmes sociaux en Azerbaïdjan.

Qu'est ce que l’Azerbaпdjan a perdu suite а l'occupation de Kelbejer?   Lors de son interview, Fazil Moustafa, le docteur en philosophie et le député a souligné que Kelbejer est la plus grave perte de l’Azerbaïdjan après Choucha et Latchin et cela a marqué le début d’une catastrophe pour l’Azerbaïdjan. Cette perte a réduit considérablement la résistance de la population. C’est pour quoi la perte de Kelbejer est plus grave, car jusqu’ici notre gouvernement n’était pas formé et développé. Il y avait un gouvernement quelconque qui possédait une identité internationale en Azerbaïdjan et l’occupation a mis en évidence l’incapacité du gouvernement. Par conséquent, cela a favorisé un découragement considérable dans la société azerbaïdjanaise et ensuite, nous n’avons pas pu nous redresser.

‘L’occupation des régions suivantes sont causées par les facteurs de l’occupation de Kelbejer.  Les habitant d’autres régions n’ont pas pu lutter comme il fallait en raison de l’absence de la résistance. C’est une fin très pesante. Je considère qu’il est l’une des pages noires et douloureuses de notre histoire’ – a dit il ainsi Fazil Moustafa.

Qu'est ce que l’Azerbaпdjan a perdu suite а l'occupation de Kelbejer?   Zahid Orouj, le député, comme ses collègues considère que l’occupation de Kelbejer est une grande perte pour l’Azerbaïdjan : ‘ la perte de Kelbejer a joué un rôle important dans la perte d’autre 20 pour centes  du territoire azerbaïdjanais. Ainsi, Kelbejer comme une élévation militaire stratégique a préparé la base géographique des occupations suivantes. Malheureusement, le Front populaire n’a pas effectué les interventions militaires nécessaires, après être venu au pouvoir. Par conséquent, nous avons perdu une région tellement importante. Ensuite, les arméniens se sont mis а attaquer aux régions qui étaient sous leurs pieds а partir de ces sommets. La perte d’autres régions de l’Azerbaïdjan est basée sur la perte de Kelbejer.

Le député a abordé la question d’un point de vue militaire: ‘D’un point de vue militaire, cela a eu un impact décisif sur la première guerre du Karabakh. En d’autres termes, après cela, l’Azerbaïdjan n’a pas pu se redresser’.

«  Dans un autre sens, les patrimoines culturels,  les hautes montagnes, les zones de plateau, la vie économique, en un mot, la région transcendantale de l’Azerbaïdjan sont passés sous le contrôle des ennemis. En outre, le déplacement de la population et les réfugiés ont rendu sans défense les autres régions.Ainsi, jusqu’à l’occupation de Kelbejer, au 2 avril, nous avons déjà perdu Choucha et Latchin. En d’autres termes, les arméniens ont facilement conquis Zengilan et Goubadli, car il n’y avais personnes dans ces positions stratégiques. Donc, lorsque nous menons les compagnes а l’échelle mondiale contre les arméniens , nous relevons d’une manière très précises que l’occupation des régions qui sont en dehors du Karabakh et la création d’une ‘zone tampon’ afin d’assurer la sécurité ne sont pas justifiées. Car, il ne fait aucune doute que Kelbejer est une région historique de l’Azerbaïdjan. Même, les arméniens qui possède une idéologie aventureuse ne peuvent pas prétendre le contraire. C’est pour quoi, je pense que lors de la période suivante, le retour de tous nos territoires, y compris Kelebejer, est le devoir le plus important pour nous en tant qu’une nation’ – s’est exprimé Zahid Orouj.

Sema Moustafaeva

“KarabakhİNFO.com”

06.05.2014 10:12

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*