Français

CHOC: – METHODES DE TORTURE ARMENIEN (18+) – FOTOS

02.10.2013 | 10:36

1380695203_e1Il était très difficile de préparer cet article. Comme quelqu’un qui a vu les horreurs de la guerre et les victimes du génocide de Khodjaly, en écrivant cet article, je me suis retourné à ces années. Il est difficile de décrire en détail les atrocités arméniennes.  Les informations de cet article sont rédigées sur la base du témoignage des témoins, des anciens combattants de la guerre,  des informations duMinistère de Sécurité Nationale, des rapportes de la “Commission d’État des prisonniers de guerre, des otages et des disparus”, et  des écrits des auteurs arméniens. Sur la demande de certains témoins, leur nom reste confidentiel.  

 

Dans cet article nous vous présentons la séquence de torture appliquée aux otages et capturés azerbaidjanais dont la plupart sont des enfants, des femmes, des jeunes et des vieux par les arméniens.  J’ai préparé cet article afin d’inciter à votre haine contre des ennemis et que nous devons être conscients de ces faits répugnants.

 

1.Pénétrer le gourdin, le bâton et d’autres outils par l’anus : Cette atrocité a été pratiquée à l’encontre des soldats détenus dans la prison de Choucha.  C’était une torture “favorite” de Samvel Babayan, un haut fonctionnaire de l’Etat arménien actuel. Rauf, un bakinois, libéré de captivité a été victime de cette violence frustré et les médecins étaient obligé de couper 10 cm  son intestin.

 

2.Couper le ventre des femmes enceintes et prendre les enfants : les arméniens coupaient les ventres des femmes enceintes, prises en otage surtout pendant le massacre de Khodjaly avec les couteaux de soldat,  enlevaient les bébés qu’ils jetaient aux chiens et  en mettant différentes choses comme des serpents, des grenouilles, des chats ou des rats à la place de bébé ils cousaient les ventres. Après cette violence ils regardaient comment les femmes meurent dans les douleurs.

 

3.Violer : les arméniens ont violé toutes les femmes et les filles de 4 à 60 ans qu’ils forçaient ensuite danser toute nue.  La mère de la jeune fille de 6 ans qui a été violée à Khodjaly devant sa mère ne pouvant pas supporter cette chose frustrée s’est étouffée avec une corde. Une autre femme aussi s’est suicidée avec une fourche pour se sauver de cette torture. Les filles innocentes ont été réservées pour les arméniens qui sont venus au Karabakh des pays étrangers et donnés comme cadeaux  aux représentants de certains gouvernements étrangers.

 

4.Forcer les gens à avoir des relations sexuelles entre eux : les arméniens obligeaient les soldats azerbaïdjanais et les gens civile en captivé à avoir des relations sexuelles entre eux en   enregistrant ces actions avec une caméra.

 

5.Trou à rat : l’otage, les pieds et les mains liés, les mains derrière le dos, est fait entrer dans un seau en fer où les arméniens jettent un rat. Ils font un trou dans le seau pour que le rat puisse sortir et mettent l’otage sur ce trou. Ensuite ils chauffent le seau et pour se sauver le rat entre par l’anus de l’otage,   ronge ses organes internes et sort dehors. Ce tourment est habituellement utilisé par les Arméniens au Liban et en Syrie.

 

6.Mettre une balle à l’oreille : l’otage est attaché à un arbre par les mains écartées et ces oreilles tirées par une ficelle. La personne  ayant éradiqué l’oreille par une balle est récompensée de l’argent.

 

7.Brûler au feu: ils accrochent les captures par leurs mains à la hauteur et font un feu sous leurs pieds, ils les jettent à l’eau bouillante, dans un puits ils brûlent les gens en versant d’essence ou  de diésel sur eux,   jeter à feu dans un  tuyaux en fer, attacher dans un morceau de bois et mettre le feu, etc.

 

8.Tuer en sacrifice : les arméniens tuaient certains captifs azerbaïdjanais comme un sacrifice sur les tombes de leurs soldats ou pendant les jours fériés. Tout d’abord,  ils les battaient  avec des matraques, puis les bras tendus sur les côtés ils les leurs abattaient  un par un avec une hache, les crevaient la poitrine en sortant le cœur.  Même ils pariaient pour couper les têtes des captifs d’un seul coup. Si la tête ne peut pas être coupé d’un coup, ils regardaient simplement comment une personne meurt dans de grandes douleurs

 

9.ClouerIls plantaient les clous dans les mains et les pieds des otages sur une planche en bois et dans leurs têtes.  Le jeu “préféré” de ces sauvages était d’utiliser des dispositifs automatiques et d’introduire des clous dans leur cerveau, les yeux et les cœurs.

 

10. Contraindre de manger les selles et l’urine : les arméniens gardaient les otages affamés et soif et ils étaient contraints de manger leurs selles et boire leurs urines.

 

11. Embrasser le drapeau : ils accrochaient les drapeaux arménien et azerbaidjanais et obligeaient  les gens à embrasser le drapeau arménien et cracher sur le drapeau de l’Azerbaïdjan. Ceux qui refusaient le faire  étaient battus.

 

12. Manger les verres et les clous : Les otages affamés ont été contraints de manger des morceaux de verre, des clous et de fer.  Les captifs qui pourraient survivre après ce supplice ont été nourris. Ceux qui sont morts ont été jetés dans les toilettes.

 

13. Maintenir comme des chiens : les riches arméniens achetaient les captifs pour les garder comme des chiens dans leurs maisons ou les jardins. Ils mettaient des chaînes sur leur gorge et leur faisaient rester et aboyer comme des chiens. Parfois, ils organisaient les «combats de chiens» et faisaient des paris. Ceux qui refusaient de le faire étaient battus.

 

14. Nourrir les chiens : les otages étaient emmenés dans une zone entourée de barrière où les arméniens lâchaient des chiens dressés. Les chiens les déchiraient en morceaux.

 

15. Jouer aux jeux de cartes : ils jouaient aux jeux de cartes en coupant les oreilles des otages. Celui qui gagnait plus « d’oreilles » avait le droit d’une somme d’argent.

 

16.  Extraire des dents : les dents en or des otages ont été retirées avec des tenailles ou cassées avec une crosse de fusil. Ils forçaient les otages d’arracher les dents en or des cadavres azerbaidjanais.

 

17. Injection ils injectaient l’huile, l’essence ou l’alcool aux otages.

 

18. Vente des organes les organes des otages ont été vendus à l’étranger.

 

19. Humilier les cadavres les arméniens jetaient les corps des otages morts aux toilettes, aux cochons et forçaient les autres otages  d’en manger.

 

20. Attacher avec des cordes les otages ont étaient attachés des jambes au cou, pliés en deux et contraints de rester dans cette position pendant 24 heures.

 

21. Mettre dans une boite : les otages ont été mis dans des boîtes minuscules où ils restaient trois jours.

 

22. Torturer les blessés Ils versent de l’huile bouillie ou de l’essence sur les blessures des personnes capturées.

 

23. Perforer les yeux : Ils ont utilisé des couteaux de soldat chauffés pour extraire les yeux des captifs qu’ils nourrissaient les chiens.

 

24. Terroriser : ils mettaient des serpents, des araignées, des rats et autres animaux et insectes sur les femmes et les enfants et se divertissaient leur peur et crie.

 

 25. Tirer les ongles et desquamer la peau : ils tiraient les ongles des otages et desquamaient leur peau avec un rasoir.

 

26. Trainer : ils trainaient les otages par la ville, les attachant derrières des voitures. Parfois, ils attachaient les filles azerbaidjanaises toutes nues devant les chars en leurs donnant le drapeau arménien à porter.

 

27. Pendre ils pendaient les otages au cou aves des cordes grue, les maintenaient un certain moment qu’ils remettaient après par terre. Les arméniens s’amusaient en continuant cette violance.

 

28. Mettre des allumettes ils mettaient des allumettes aux paupières de captifs pour les empêcher de dormir. Cela forçait les captifs à ne pas fermer les yeux.

 

29. Interdire de parler ils attachaient les langues des otages pour qu’ils ne puissent parler entre eux. L’otage était obligé de passer la nuit avec une langue attachée à un morceau de fer.

 

30. Torture avec la brique les briques ont été attachées avec des cordes aux seins des femmes qui étaient  forcées de rester dans cette position quelques heures.

 

31. Accrocher par les cheveux ils crachaient sur les corps nus des femmes et des filles accrochées  par leurs cheveux.

 

32. Priver de la virilité une pierre accrochée des organes génitaux, les hommes capturés ont été forcés de rester dans cette position quelques heures.

 

33. Compresser la tête le menton du captif est mis sur une place droite et une ceinture de fer est passée sur sa tête. Ils poussent lentement la pression brisant d’abord toutes les dents de l’otage et puis toute la tête.

 

Nous pouvons ajouter d’autres choses à cette liste. L’Organisation de la protection des victimes de la torture a établi une liste de types de torture utilisées dans le monde à plusieurs reprises et à différentes périodes de l’histoire. La liste des violences faites par les arméniens contre le peuple d’Azerbaïdjan est deux fois plus longue. Les citoyens azerbaïdjanais ont été vraiment tourmentés physiquement et moralement en captivité. Les survivants de ces tortures  ont vécu des choses insupportables et indéniables.  L’Arménie a directement et ouvertement violé la Convention de Genève du 10 Août 1949, relative au « Traitement des prisonniers de guerre », la Résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies du 18 Décembre 2002 sur les disparus, l’Article 5 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, l’Article 7 de l’Alliance de droits civils et politiques ainsi que la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 

J’aimerai présenter mes excuses à ceux qui j’ai blessé le cœur en faisant se souvenir de ces faits et ceux qui j’ai fait pleurer. Cependant, mon principal objectif était de montrer à nouveau le vrai visage de notre ennemi à nos lecteurs et aux citoyens des pays étrangers.

 

 

Zaur Aliyev

Membre de l’ANSA,

Directeur du centre scientifique de la diaspora et des lobbies,

Docteur en Philosophie

 

“KarabakhİNFO.com” 

 

 

 

 

02.10.2013 10:36

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*