Français

« Endless Corridor », le documentaire relatant le massacre de Khodjaly en avant-première à Londres

03.07.2014 | 09:19

1404885556_leyla-londonDes responsables du milieu de la télévision, des producteurs d’Hollywood et des acteurs célèbres se sont rendus lundi à la BAFTA (Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma) pour assister à l’avant-première du documentaire « Endless Corridor » dont la narration est assurée par Jeremy Irons, acteur britannique de renom. Le film se penche sur les événements entourant le massacre de Khodjaly au cours duquel 613 hommes, femmes et enfants ont été tués entre le 25 et le 26 février 1992.

 

Parmi les personnes ayant assisté à la projection figuraient Aleksandras A. Brokas (réalisateur/producteur lituanien du documentaire), Gerald Rafshoon (coproducteur américain du documentaire), des responsables internationaux du milieu de la télévision, ainsi que des acteurs célèbres comme Iain Glen, l’une des vedettes de la série à succès « Games of Thrones » etHayley Atwell, comédienne connue pour avoir joué dans des pièces de théâtre ainsi que des films comme « Captain America ».

Aleksandras A. Brokas a travaillé pendant près de 5 ans sur ce documentaire. Il a souligné le fait que ce projet l’avait mené à collaborer avec des professionnels du cinéma originaires de 15 pays différents afin de porter un regard indépendant sur la situation de cette région. Le réalisateur lituanien a déclaré : « Le chemin menant à la liberté et l’indépendance est véritablement similaire dans l’ensemble des pays issus de l’ancienne Union soviétique : le prix à payer est élevé. L’histoire de la tragédie de Khodjaly raconte comment des personnes au comportement cynique et inhumain ont décidé du sort d’autrui. »

 

Dans le même temps, Gerald Rafshoon, directeur de la communication de la Maison Blanche sous la présidence de Jimmy Carter et producteur de la pièce « Camp David » qui rencontre actuellement un franc succès à Washington, a remarqué que, jusqu’à présent, aucune solution n’avait été trouvée pour remédier au conflit dans le Haut-Karabakh malgré les efforts de la communauté internationale. « Par conséquent, j’espère que ce film permettra d’attirer de nouveau l’attention sur la situation de cette région assiégée qui subit des ravages depuis plus de vingt ans. »

 

Le film suit Richard Lapaitis, journaliste lituanien, dans son nouveau périple en Azerbaïdjan 20 ans après avoir couvert le conflit du Haut-Karabakh et le massacre de Khodjaly en tant que correspondant de guerre ; une histoire qui, selon ses propos, le hante toujours.

 

Dans le documentaire, on observe ses retrouvailles avec des survivants de la tragédie qui racontent le récit déchirant de leur fuite lors des bombardements arméniens et de la perte de nombreux êtres chers le long d’un couloir sans fin (d’où le titre « Endless Corridor ») pour se mettre à l’abri.

 

Le documentaire présente également le point de vue des auteurs du massacre, les commandants arméniens, leurs stratégies de guerre et leur raisonnement. Malgré l’adoption de nombreuses résolutions par les Nations Unies et d’autres organisations internationales appelant au retrait inconditionnel, l’Arménie continue, à ce jour, d’occuper le Haut-Karabakh et les provinces azerbaïdjanaises environnantes.

 

Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, est à l’origine de la campagne « Justice for Khojaly » dont elle est également le moteur principal. Elle s’est exprimée sur l’importance de sensibiliser davantage les gens à cette tragédie. « Je suis heureuse que ce film ait pu voir le jour. “Endless Corridor” est un documentaire émouvant qui rappelle les atrocités inimaginables commises lors du massacre de Khodjaly. Il permet d’éclairer ce sombre chapitre qu’a été l’agression arménienne », a-t-elle déclaré. « De tels crimes ne doivent plus jamais être perpétrés. »

 

Le film, désormais achevé, est actuellement projeté et distribué par les diffuseurs internationaux.

 

SOURCE Azerbaijan Monitor
“KarabakhİNFO.com”

 

03.07.2014 09:19 | Views : 610