Français

La politique du président azerbaidjanais sur la question du Haut-Karabakh

14.10.2013 | 14:14

   1394177876_zaur-gariboghluZaur GARIBOGHLY

 Chef éditeur , L’écrivain

… La position de l’Azerbaïdjan reste inchangée. Aujourd’hui, je l’ai dit une fois de plus. Jamais – pas aujourd’hui, pas demain ou ni dans 10 ou 15, 100 ans plus tard, le Haut-Karabakh ne sera pas séparé de l’Azerbaïdjan. Quoi qu’il en soit, au cours de mon mandat, je ne signerai pas un tel accord “.

Ilham Aliyev, président de la République d’Azerbaïdjan  

 

La République d’Azerbaïdjan a un concept politique très correct pour prévenir l’agression arménienne contre le Haut-Karabakh et les régions avoisinantes, qui est d’ailleurs accepté dans tous les processus de négociations et les documents signés. Dans un certain nombre des objectifs prioritaires de la politique étrangère de Ilham Aliyev on peut mettre l’accent sur les efforts qui visent la reconnaissance de l’État arménien en tant qu’occupant au niveau mondial, l’assurance de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et l’expansion de la coopération mutuelle avec les principaux pays leaders, la création d’une large prise de conscience de la communauté internationale sur les  réformes économiques et démocratiques dans l’esprit progressif de la république, la formation d’une forte diaspora et de lobby en étranger.

“Sans aucun doute, l’objectif principal de la politique étrangère du gouvernement est la résolution du conflit du Haut-Karabakh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Ce n’est pas seulement le principal objectif de la politique étrangère, mais l’ensemble du pays”, ces propos tenus par Ilham Aliyev dans des réunions importantes de l’Etat, montrent que la position politique du Président dans la résolution du conflit a une place importante.

Dans le concept de la politique étrangère du président Ilham Aliyev, une solution équitable pour éviter l’invasion armée de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan est en premier plan. À la suite de succès diplomatiques, les organisations internationales reconnaissent que la justice est du côté de l’Azerbaïdjan et que l’Arménie est un pays agresseur.

Il a répondu aux arméniens à cette manière :

“Le Haut-Karabakh est une terre antique de l’Azerbaïdjan. Pendant de nombreux siècles, les azerbaïdjanais vivaient dans ces territoires, où les arméniens sont venus à cette terre. Le mot Karabakh a l’origine azerbaidjanais qui signifie littéralement « jardin noir ». En arménien le mot n’a aucun sens. Tous les anciens noms de lieux géographiques sont liés au peuple azerbaïdjanais et à son histoire. Au XIXe siècle le fait de la réinstallation des arméniens dans des régions du Haut-Karabakh a provoqué des changements dans la situation démographique, et à la chute de l’Union soviétique ces terres étaient peuplées par les arméniens. Mais cela ne donne pas le droit à quiconque de violer les droits des azerbaïdjanais qui y sont là minoritaire. Les azerbaïdjanais ont le droit de revenir sur ces terres et nous y reviendront. Nous sommes pour la résolution de ce problème par la paix. Mais nous devons être prêts à n’importe quelle variante, et nous en sommes prêt“.

Lors du sommet dans le cadre du Partenariat euro-atlantique de l’OTAN, qui a eu lieu le 29 juin 2004 à Istanbul, le président Ilham Aliyev, a souligné le danger présenté par ce conflit pour le Caucase du Sud et l’Asie centrale et a longtemps critiqué l’indifférence des organisations internationales et des Etats les plus puissants du monde à la violation de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et des résultats amères du conflit. Il a clairement indiqué que le Haut-Karabakh est une zone illégale et incontrôlée qui crée un danger pour la paix et la stabilité dans le Caucase du Sud.

Avec une politique très raisonnable, le président Ilham Aliyev exprime la vraie nature du conflit aux présidents des pays puissant du monde et des organisations internationales à cette manière :

– la nature politique des autorités arméniennes du Haut-Karabakh se consiste du séparatisme et du terrorisme criminels qui ne sont pas acceptés par la communauté mondiale ;

– la substance économique de cette soi-disant autorité est basée sur le trafic de drogue ;

  – dans ces territoires restés temporairement hors du contrôle de l’Azerbaïdjan, les arméniens accumulent une grande quantité d’armes destructives en violant les conventions internationales sur le trafic d’armes, ce qui représente un grand danger pour toute la région.

Ilham Aliyev a déclaré que la communauté internationale est intéressée par la restauration de la paix dans la région. Mais la paix ne peut être fondée sur le compromis d’une seule partie. «Quant à la position principale de l’Azerbaïdjan, en premier lieu, tous les territoires conquis doivent être libérés, à partir de ce moment nous sommes ouverts aux négociations successives sur le Haut-Karabakh. Notre intégrité territoriale est reconnue, elle est indestructible et la résolution du conflit par la paix n’est possible que par le respect de ces conditions. “

Selon les observateurs politiques, la position décisive du président Ilham Aliyev sur la question de l’intégrité territoriale de notre pays a causé une certaine pression des co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE sur l’Arménie. Ainsi, les processus qui se déroulent dans la région et au sein de l’Arménie donnent toutes les raisons de croire que la tactique d’attaque de la diplomatie azerbaïdjanaise porte ses fruits de plus en plus et la position équitable de notre pays sera soutenue par la communauté internationale dans les mois plus proches.

Le président a souligné que nous ne négocions pas juste pour parler et que nous allons libérer chaque pouce de nos territoires occupés. La libération du Haut-Karabakh et des régions avoisinantes est la tâche principale de notre Etat, les résultats de notre politique actuelle sont connus de tous. L’Azerbaïdjan a prouvé au monde que le conflit du Haut-Karabakh ne trouve pas sa résolution en raison de la position non constructive de l’Arménie.

Ilham Aliyev a noté que le peuple azerbaidjanais et l’Etat ont toutes les raisons de libérer les territoires occupés et que cela est confirmé par des règles du droit international. Par conséquent, le Président a déclaré qu’il est confiant dans la volonté et la force de son peuple, ajoutant qu’il est très important de renforcer notre économie et notre armée : “Nous menons des discussions, mais nous devons aussi être prêts à libérer nos terres par des moyens militaires.”

Ilham Aliyev, Président de la République d’Azerbaïdjan, a rencontré à plusieurs reprises les dirigeants arméniens pour essayer d’arrêter l’invasion armée de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan. Au cours des discussions bilatéraux ou multilatéraux, l’Azerbaïdjan s’est exprimé définitivement favorable à une solution par la paix.

Jetons un bref coup d’œil à la chronologie de ces réunions :

11.12.2003: Ilham Aliyev, président de la République d’Azerbaïdjan, a rencontré le président arménien Robert Kotcharian à Genève.

15.09.2004: Ilham Aliev a rencontré Robert Kotcharian, et les co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE Yuri Merzlyakov, Stiven Mann, Henri Jacolin à Astana. Puis Mr. Aliyev a rencontré en tête à tête Robert Kotcharian. La visite à Astana s’est terminée par la rencontre tripartite entre Ilham Aliyev, Robert Kotcharian et Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie et à la fin les présidents ont fait un discours avec des déclarations.

27.08.2005: Ilham Aliyev, président de la République d’Azerbaïdjan, a rencontré le président arménien Robert Kotcharian à Kazan.

10.02.2006: Ilham Aliyev a rencontré Robert Kotcharian et les co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE au château de Rambouillet près de Paris.

09.06.2007: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Robert Kocharyan dans l’hôtel ‘’Etoile de Baltique’’ du complexe d’état ‘’Palais des Congrès’’ de St-Petersburg.

06.06.2008: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Serge Sarkisian à St-Petersburg.

04.06.2009: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Serge Sarkisian et le président de la Fédération de la Russie Dimitri Medvedev à St-Petersburg. Puis il y a eu un rencontre face à face avec le président d’Arménie Serge Sarkisian.

17.06.2010: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Serge Sarkisian et le président de la Fédération de la Russie Dimitri Medvedev au palais ‘’Constantinovski’’ à St-Petersburg.

24.06.2011: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Serge Sarkisian et le président de la Fédération de la Russie Dimitri Medvedev à Kazan Kremlin. Puis les chefs d’état ont accepté une déclaration pour la fin des discussions du réglement du conflit de Haut-Karabakh.

23.01.2012: Le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a rencontré le président de la République d’Arménie Serge Sarkisian et le président de la Fédération de la Russie Dimitri Medvedev à Sotchi. Les chefs d’état ont accepté une déclaration pour la fin des discussions du règlement du conflit de Haut-Karabakh. Les présidents ont confirmé qu’un des principaux moyens de la consolidation de la confiance dans le cadre du règlement du conflit de Haut-Karabakh, est le développement des relations humanitaires. À cet égard, les présidents de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan ont exprimé leur volonté de soutenir le développement du dialogue entre les intellectuels et représentants des milieux scientifiques et sociaux.

Tout ceci montre une fois de plus que l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan sera rétablie dans un avenir proche grâce aux efforts déployés par la République d’Azerbaïdjan et l’Arménie en tant qu’agresseur répondra devant l’histoire et la communauté internationale pour ses crimes commis  depuis des siècles contre notre peuple.

“KarabakhİNFO.com”

14.10.2013 14:14

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*