Français

L’Azerbaïdjan proteste contre l’indécision de l’APCE au sujet du conflit du Haut-Karabakh

05.09.2014 | 14:45

IMG_3611Elkhan Suleymanov, membre de la délégation de l’Azerbaïdjan auprès de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), a protesté contre la décision du Secrétariat du Comité exécutif de l’APCE de présenter des motions antagonistes au sujet du conflit au Haut-Karabagh et d’autres provinces de l’Azerbaïdjan, sur fond de vives tensions entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

À la fin juin, M. Suleymanov avait présenté devant l’APCE une motion qui accompagnait les récents efforts contre l’occupation illégale et l’annexion de la Crimée par la Russie. La Fédération de Russie a perdu ses droits de vote au sein du Conseil de l’Europe comme sanction pour son ingérence en Crimée. La motion de l’Azerbaïdjan aurait entraîné les mêmes conséquences contre l’Arménie pour son occupation d’un cinquième du territoire de l’Azerbaïdjan.

 

 

Le Secrétariat a demandé à la délégation de l’Azerbaïdjan de déposer une nouvelle motion et d’exclure la demande précise de sanctions.

 

 

Toutefois, le dépôt de la nouvelle motion a été presque immédiatement suivi par une troisième motion intitulée tout simplement « Le conflit du Haut-Karabagh ». Cette nouvelle motion demandait à l’APCE « d’examiner à nouveau la question et de rappeler aux États membres, par le biais d’un nouveau rapport, la nécessité de progresser vers une solution pacifique au conflit du Haut-Karabagh ».

 

 

Cette troisième motion concerne uniquement la région du Haut-Karabagh en excluant du champ des débats les autres provinces occupées par les forces armées arméniennes, mais aussi toutes répercussions sur l’Arménie pour cette occupation.

 

 

Cette confusion a exacerbé les tensions. Selon M. Suleymanov, les actions de l’APCE ne peuvent qu’encourager l’Arménie à poursuivre son occupation et son attitude agressive, et par conséquent, « incite l’Arménie à commettre de nouveaux crimes contre l’Azerbaïdjan ».

 

 

M. Suleymanov a également précisé que l’APCE devait respecter ses principes ou « partager la responsabilité dans cette situation dangereuse » qui risque de rallumer lentement une ancienne guerre.

 

 

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

 

05.09.2014 14:45

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*