Français

Le drapeau ou la Constitution ?

21.11.2013 | 16:51

Fazil Mustafa

1385037629_1384508483_1384164262_7479afazil-mustafafafaLe   membre du Parlement
Docteur en philosophie

 Le drapeau national est une valeur matérielle, qui symbolise les valeurs morales de la nation. Si on parle du drapeau azerbaïdjanais, on doit prendre en considération quelles valeurs du peuple azerbaidjanais ont été transférés à la toile : « Nous sommes de la nation turque, de la culture européenne et de la religion islam». Une autre signification du drapeau est la suivante : « Turquification, la modernisation, l’islamisation ». Sans commenter une autre version je dirais inventé telle que «Le ciel, le sang des martyrs et le Vert » afin de ne pas perdre de temps sur des déclarations vides de sens, il faut dire qu’on ne voit pas dans la société azerbaïdjanaise aucune attitude sérieuse concernant le drapeau nationale.

Le drapeau tricolore de l’Azerbaïdjan veut le véritable amour dans son ensemble. Quand on parle de la nation turque, quelqu’un « à les douleurs à l’estomac », quand on parle de la culture européenne, l’autre dit, « Oh la, la charia va disparaitre ! » et quand on parle de l’islamisation, encore une autre a peur comme si on parle de la maladie du choléra. Demandez à notre citoyen sincèrement, et vous verrez qu’ils aiment la signification d’une ou deux couleurs et il ya peu de gens qui aime et apprécie la signification des trois couleurs ensemble. Je ne suis pas seule à prétendre cela. Tout le monde devrait mettre le drapeau en face de lui pendant un moment et de tester son niveau du respect au sens portés par les trois couleurs dans le drapeau de l’Azerbaïdjan.

Quand à moi, je peux honnêtement dire de mon côté que j’ai estimé pendant long temps le sens d’une couleur le plus important que ceux d’autres couleurs présentés. Peu à peu, j’ai commencé à aimer tous les trois couleurs de notre drapeau et de vivre dans mon esprit leurs sens symbolique avec les mêmes sentiments. J’ai compris enfin que sans aimer les trois sens, on ne peut pas vraiment aimer le drapeau Azerbaïdjan ! Il est inutile de changer la signification des couleurs de notre drapeau pour les certaines raisons. Je pense tout à fait inapproprié remplacer le sens porté par le couleur bleu ” Turcisme ” à la signification le «ciel» juste pour ne pas offenser les autre peuples habitants dans le territoire de l’Azerbaïdjan. Chaque pays peut avoir un ou deux groupes ethniques principaux, et de nombreuses minorités vivants dans le pays.  La langue de l’ethnie leader est acceptée comme la langue principale de l’Etat ainsi que la langue, les traditions, les droits et libertés des minorités sont protégés en tant que les citoyens de l’Etat. Pourquoi devrait-on être inquiet de la désignation du nom de l’ethnie leader dans le drapeau ? Pourquoi devrions-nous être inquiets de dire que notre langue est la langue turque ? Si l’affirmation scientifique est ainsi, y-a-t-il un sens de chercher les autres désignations aux symboles nationales.  La nation dominante peut créer un Etat fort et démocratique si elle partage tous les biens et valeurs en toute sincérité avec d’autres minorités vivant le même territoire du passé à l’avenir.

Le problème se pose dans le cas où les droits et libertés des autres minorités sont étranglés, les possibilités de formation dans leur langue sont limitées ainsi que la découverte et la conservation de leurs traditions est empêchée. Aujourd’hui, les turcs, les Talichien, Lezguiens, Avars, les Kurdes, les Juifs et les autres minorités vivant en Azerbaïdjan, se présentent la richesse de ce pays. Pourquoi devrions-nous ne pas aimer tous ceux qui trouvent ce pays leur maison et montrer le respect à son drapeau? Pourquoi devrions-nous montrer cette attitude de la suspecte contre nos citoyens à cause des certains séparatistes qui sont dirigées de l’étranger.  Et pourquoi en ce qui concerne la culture européenne, on mentionne immédiatement ​​les homosexuels, ou les déformations familiales. Le chef du bureau de renseignement américain a démissionné en raison de ses relations illégitimes avec une autre femme. Dites-moi, dans une société où il n’y a aucun respect pour les valeurs familiales, qui prendraient une telle démarche ? Y a-t-il un tel exemple dans l’histoire moderne de l’Azerbaïdjan ? S’il y aura une telle critique publique en Azerbaïdjan, je ne dis pas maintenant, mais par exemple, après cinquante ans ? Quand il s’agit de l’islam en Azerbaïdjan, les célèbres représentants de l’intelligentsia commencent tout de suite à chercher des erreurs dans les versets du Coran ; raconter des anecdotes sur les mollahs et ceux qui portent l’Islam dans leurs cœurs, ont la honte de voir des gens fréquenter en masse mais sans la vraie croyance Hajj, Karbala, Machhad ou devenant tout d’un coup mollah.  Montrez-vous un peu de la bonne attitude des Européens que vous trouverez immoral, à leurs églises et dans les lieux de culte ? Est-ce notre amour aux symboles du drapeau Azerbaïdjan ? Voyons un ‘autre contraste. Le 9 Novembre est le Jour du drapeau national et le 12 Novembre est le Jour de la Constitution. J’ai eu la chance d’écrire cet article entre ces deux jours qui ont obtenu le statut officiel des jours fériés en Azerbaïdjan. J’ai aussi beaucoup réfléchi sur le lien entre ces jours à une grande importance.  J’ai pensé à notre hymne : ” Üçrəngli bayrağınla məsud Yaşa – Vit heureusement avec ton drapeau tricolore !”.  Seulement, je crois qu’il est impossible de vivre heureux avec le drapeau tricolore.

La courte durée entre les jours du drapeau et de la Constitution semble être une coïncidence mais ils sont amenés successivement pour nous rappeler un fait important. Une nation ne peut faire face à sa constitution, ce qui est son droit et sa liberté, sans respecter sa constitution. La constitution et le drapeau se complètent comme le corps et l’âme.  C’est parce que nous ne pouvons pas trouver l’unité entre ces deux phénomènes, nous ne pouvons pas accepter au profonds de nous le sentiment de confiance à notre Etat. Le Jour du drapeau est le jour de férié dans le calendrier alors que le Jour de la constitution on travaille. Peut-être, de sorte que nous avons vraiment gagné tout les sens portés par le drapeau, maintenant nous avons le droit au repos.  La Constitution, nous ne la vivons pas dans tous les sens, peut être que nous ne la méritons pas et donc nous devons travailler un peu. Néanmoins, il ya une vérité négligeable que si aujourd’hui notre drapeau tricolore ne survole pas dans le ciel bleu du Haut-Karabagh, cela ne signifie pas notre mérite du drapeau tricolore. Cela signifie que nous ne méritons pas cette fête. Le drapeau est devenu un sort de monument et a été placé devant les yeux de tous le pays. Notre constitution, il n’en a pas dans les plupart de maisons, même s’il ya alors il est tout dans la poussière. Après les élections, nous nous embrassons le drapeau et fixons nos yeux sur la Constitution et nous mettons notre main. Dans tous les cas, cela nous donne l’image de la supériorité du drapeau sous la Constitution. Aujourd’hui dans le monde, ce n’est pas le vent qui maintient en mouvement le drapeau national mais le fonctionnement et la protection constitutionnelle qui surveille le respect les droits des citoyens d’un pays. , il ya une durée de trois jours entre les jours du drapeau et de la Constitution. Nous pouvons apprécier chaque de ces trois jours en admirant l’une des couleurs qui porte les symboles de notre identité nationale. Le respect de la Constitution commence par l’amour de toutes les couleurs du drapeau dans tout son ensemble.

 

 

Aysel Araz

 

«KarabakhİNFO.com »

21.11.2013 16:51

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*