Français

Agression physique et série d’incendies criminels en Arménie contre le Préparlement.

29.11.2014 | 11:42

arton105703-480x270

Un militant de l’opposition arménienne a été agressé et blessé à Erevan jeudi peu après une série d’incendies criminels qui ont touché les voitures appartenant à six autres membres d’un mouvement anti-gouvernemental.

Le mouvement appelé Préparlement déclare que l’activiste, Gevorg Safarian, a été frappé par un objet contondant et assommé par un inconnu dans le centre-ville avant d’être transporté à l’hôpital. Il a décrit l’attaque comme un attentat politique visant à porter atteint à la vie de Safarian et ordonnée par les autorités arméniennes.

 

 

L’incident est survenu après que des inconnus avaient mis le feu jeudi matin et mercredi à sept voitures appartenant à d’autres militants anti-gouvernementaux. Six d’entre eux sont affiliés au Préparlement.

 

 

Les véhicules ont été sérieusement endommagés par ce qui semblait être des cocktails Molotov placés sous leurs roues. Mais aucune des voitures n’a explosé.

Vartan Hakobian, l’un des membres Preparlement, affirme que sa voiture aurait été complètement détruite si l’incendie n’avait pas été remarqué par un étranger. « Le conducteur d’un minibus a crié et a éteint le feu avec de l’eau, » a-t-il dit au service arménien de RFE / RL. « Au moment où je me suis précipité hors de ma maison, l’incendie a été éteint. »

 

 

Toutes les voitures endommagées portaient des autocollants affichant l’emblème et le dernier slogan du Préparlement : « Centenaire sans régime ! » Le slogan fait référence à l’engagement du Préparlement à renverser le gouvernement avant le 100e anniversaire du génocide arménien en Turquie ottomane qui sera commémoré le 24 avril 2015 .

« L’organisateur est le régime au pouvoir qui est lié à des éléments criminels, » a déclaré Varuzhan Avetisian, propriétaire d’une autre voiture incendiée. Il a dit avoir été alerté par ses voisins.

Des dizaines de membres du Préparlement ont fait état d’accusations similaires lors d’un rassemblement improvisé devant le siège de la police arménienne dans la capitale jeudi pour protester contre les incendies criminels. La police a rejeté ces allégations.

« Je ne veux pas répondre à ces affirmations grotesques », a déclaré Ashot Aharonian, porte-parole de la police. Aharonian a indiqué que le chef de la police nationale, Vladimir Gasparian, suivait personnellement une enquête préliminaire sur ces événements. « Je peux vous assurer que nous aurons des résultats bientôt », a-t-il ajouté.

Aharonian avait parlé au service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am) seulement quelques heures avant l’attaque violente menée contre Safarian. « Cet événement prouve que ce qui est arrivé dans les nuits précédentes … constitue une agression planifiée qui est politiquement motivée et dirigée contre le mouvement « Centenaire sans régime ! “ a déclaré le Préparlement dans un communiqué publié tard dans la journée.

Le Préparlement, qui est dirigé par des personnalités publiques, a fait campagne, y compris par des rassemblements anti-gouvernement, pour un changement de régime au cours de ces dernières années. Le groupe n’a pas attiré de grandes foules à ce jour et n’est pas représenté dans le Parlement arménien.

 

 

“KarabakhINFO.com”

29.11.2014 11:42

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*