Français

« le peuple de Fuzuli attend le commandement du Commandant Suprême »

23.08.2014 | 12:04

ali aliyevLe 23 aout 1993, une partie du Karabakh, Fuzuli, a été occupée par les agresseurs arméniens. Malheuresement, 21 ans se sont écoulés depuis l’occupation. Le chef de la municipalité du district Fuzuli Ali Aliyev a donné une interview concernant ce sujet au sein du revue électronique international Karabakhinfo.com

 

 

Monsieur Aliyev, cela fait déjà 21 ans que Fuzuli est sous l’occupation. En tant qu’une personne de Fuzuli, comment est-ce que la captivité du district vous affect ?

 

L’occupation du district Fuzuli est particulièrement très douloureuse pour le peuple de Fuzuli. Je ne me suis pas engagé dans ce processus depuis les premières années de la guerre. Lorsqu’une personne perd un objet, ses yeux le cherche toujours. Il est difficile d’exprimer les sentiments d’une personne qui a subi une perte de terre. Le district Fuzuli a subi beaucoup de pertes, lors de la guerre de Karabakh. Il y a environ 1000 martyrs et 8 héros nationaux. Non seulement moi, mais tout le peuple de Fuzuli est sur qu’un jour ils retourneront dans leur patrie.

 

Comment cela se fait que Fuzuli s’est rendu aux ennemis ?

 

Fuzuli ne se rendrait jamais. Il y avait des hommes braves de Fuzuli qui ont protégé leur patrie jusqu’à la dernière minute. Depuis la premier jour de la guerre de Karabakh, notre district a régulièrement subi des attaques arméniennes. Malheureusement, le 23 aout 1993, le district a été totalement occupé.

 

 

Bien qu’une partie Fuzuli soit sous l’occupation, une partie du district a été libérée. Quelle est la situation actuelle ?

 

 

Les travaux de construction et d’aménagement sont menés dans le district Fuzuli. En même temps, toutes les conditions de vie ont été créées pour le séjour des déplacés internes. Au début de 1994, les batailles sanglantes ont été menées pour la liberation de Fuzuli. 600 kilomètres carrés du district, y compris 21 villages et le bourg Goradiz, dont la surface totale fait 1382 kilomètres carrés ont été libérés. Depuis 1996, la réhabilitation des infrastructures a été lancée dans les zones libérées du district. Lors de cette période, 16 bourgs ont été construits pour les déplacés internes, les établissements d’éducation et de santé, les centres culturels, les routes, les ponts, les systèmes d’électricité et d’irrigation ont été créés et restaurés. Le bourg Goradiz est devenu une ville. Plus de 4 milles maisons détruites lors de l’occupation ont été réparées. Actuellement, les travaux de reconstruction et de restauration sont en cours dans le district. Un parc nommé en l’honneur de Haydar Aliyev a été construit sur un terre dont la surface est 2 hectares à Goradiz. Le centre de Haydar Aliyev et son monument ont été construits dans le parc, ainsi que le drapeau national de la République d’Azerbaïdjan à une hauteur de 65 mètres a été érigé dans le voisinage.

 

Quels sont les esprit de combat de la population de Fuzuli ? Est-ce qu’ils sont prêts de prendre l’arme ?

 

La population de Fuzuli est toujours prête de s’engager dans la guerre. Ils attendent le commandement du Commandant Suprême. Il convient de souligner que le cessez-le-feu est régulièrement violé à Fuzuli. Les gens de Fuzuli sont déjà habitués au bruit des balles. L’Azerbaïdjan possède une armée puissante. Nous faisons confiance à notre armée. Les événements vécus au début du mois d’aout a de nouveau démontré que notre armée est toujours en mesure de défaire l’armée arménienne. Si le Commandant Suprême donne l’ordre de bataille, l’armée azerbaïdjanaise sera capable de restituer ses territoires natals. L’Azerbaïdjan n’est plus L’Azerbaïdjan de 1993.

 

 

Gunel Jelil

“KarabakhINFO.com”

23.08.2014 12:04

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*