Français

Le Premier ministre arménien : « Le parti Dashnaksoutioun doit mettre un terme à son existence

11.06.2014 | 11:40

1402472395_ermeni-bas-nazirQui est Ovannes Katchaznouni ?

  • ·Premier Ministre de la République d’Arménie en 1918 et 1919.
  • ·L’un des fondateurs et Président du Parti Dashnaksoutioun.
  • ·Auteur du livre « Le parti Dachnak n’a plus rien à faire »

Ce rapport historique présenté en 1923 à Bucarest est interdit en Arménie. Les éditions dans leş langues étrangères ont disparu des bibliothèques européennes.
Le rapport a été retrouvé par M. Mehmet Perinçek, chercheur de l’Université d’Istanbul, à la bibliothèque de Lénine à Moscou et il a été traduit du russe en turc par le turcologue M. Arif Acaloglu et il est traduit du turc en français par le Dr Orhan Altan.
Le Premier Ministre Arménien interprète le Génocide Arménien comme une guerre et il explique avec franchise qu’ils étaient manipulés par les impérialistes.
Le rapport de Katchaznouni mit fin au grand mensonge de l’impérialisme.

Cet homme, l’un des plus importants hommes politiques arméniens pendant toute les années où le « soit disant » génocide aurait eu lieu, fut membre du Conseil National du parti Dashnaksoutioun en 1917, il était âgé de cinquante ans.

Ce sont les membres de ce parti qui sont les responsables des massacres des civils turcs sans défenses qui firent environ cent cinquante mille morts. Ce sont encore eux qui ont orchestré le massacre de la Banque Ottomane d’Istanbul le 26 août 1896, qui dégénéra en émeutes à Istanbul qui se terminèrent le 3 septembre, le nombre des victimes fut élevé mais il n’est pas connu exactement, on sait cependant qu’il y eu 120 tués et 25 blessés parmi les soldats. Ils sont également responsables de la plupart des émeutes, des soulèvements, des attentats, et des prélèvements d’impôts révolutionnaire obligatoires qui commencèrent bien avant la première guerre mondiale et qui à ce jour n’ont pas réellement cessés.

En avril 1923, juste après la fin du « supposé » génocide arménien, Ovanes Katchaznouni lut son rapport en tant que Président du parti à la réunion du parti Dashnaksoutioun à Bucarest devant les membres dirigeants du parti.Dans ce rapport il exposa très clairement, avec la minutie d’un horloger suisse, le déroulement des évènements tels qu’ils s’étaient passés, année après année, et il développa son analyse des faits, très complète, très réaliste et sans concession, ni pour lui, ni pour son parti.

  • ·Il reconnut les massacres des populations civiles turques par les membres de son parti.
  • ·Il affirma que la création des unités de combats arméniennes qui se sont inféodées à l’Armé Russe pour combattre la Turquie fut une erreur.
  • ·Il justifia la décision des Turcs de déporter les Arméniens qui ne leur avaient pas laissé d’autre choix.
  • ·Il reconnut que les activités terroristes des Dashnaks avaient pour but de gagner la faveur de l’opinion occidentale.
  • · Il reconnut la totalité des erreurs du parti, ces erreurs furent expliquées, analysées durant des heures et des heures, sa conclusion fut sans appel, il demanda la dissolution du Parti Dashnaksoutioun.

Voici quelques uns de ses propos : « Oui, je vous propose le suicide ! / Je propose au parti de se suicider. / Il n’y a qu’un moyen, quitter la scène. »

Voici quelques extraits des conseils qu’il donna ensuite à ses collègues : « Il faut préserver nos relations avec les Turcs. / Si un jour on a besoin de s’entendre avec les Turcs ; il faut mettre d’autres personnes sur la scène qui auront un autre passé (ou pas de passé du tout). / Je dis que le Dashnaksoutioun ne doit pas prendre le pouvoir, j’insiste là-dessus »

Puis il termina par cette conclusion sans appel pour le parti politique dont il était toujours le président : « Il ne reste plus rien à faire pour l’EDP Dashnaksoutioun, ni aujourd’hui, ni demain. Il doit mettre un terme à son existence. Il est obligé de le faire pour son passé et pour sauver son honneur.

Il fallu beaucoup de courage à cet homme pour se livrer à cet exercice devant les membres dirigeants de son parti qui ne l’écoutèrent malheureusement pas. Aujourd’hui le parti Dashnaksoutioun est toujours le parti majoritaire de la République d’Arménie.

www.yvesbenard.fr/ovan.htm

 

“KarabakhİNFO.com”

11.06.2014 11:40

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*