Français

Les actes de terrorisme arménien en France

08.10.2014 | 15:04

БезымянныйL’Attentat horrible à l’intérieur de l’aérogare d’Orly.
Images très dures : valises déchiquetées, corps calcinés. Une explosion survenue en présence d’une foule considérable. Ils étaient plus de 100 personnes à se presser devant le comptoir de la Turkish airlines. Ils allaient enregistrer leurs bagages et partir en vacances. Une victime de nationalité française M.Blanchard, un Turque. La troisième personne non-identifiée. Les mesures de protection de l’aéroport n’ont pas été ni particulièrement relâchées, ni particulièrement renforcées à la veille de cet attentat. Le premier-ministre Pierre Mauroy a déclaré que « le gouvernement s’élève contre la violence d’où qu’elle vienne et condamne particulièrement la lâcheté ». Cet attentat, revendiqué par l’organisation arménienne « ASALA » quelques minutes à peine après l’explosion a fait 62 blessés, dont 22 graves, 3 morts. Deus mille personnes se trouvaient non loin du lieu de l’explosion.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pub « Saint-Germain » au 6-e arrondissement. L’engin explosif de puissance moyenne avait été placé dans les toilettes au premier étage de l’établissement. Au moment de l’explosion, vers 17h.45 il y avait des centaines de client à l’intérieur de pub et 50 employés. Mais seules une dizaine de personnes se trouvaient à l’étage. C’est la raison pour laquelle cet attentat n’a fait que 2 blessés. Le nombre de victimes aurait été plus important, si la bombe plastique avait été placée au rez-de-chaussée. Deux attentats ont été revendiqués dans la même semaine par le groupe arménien « Orly » : place Saint-Michel et au pub Saint-Germain.

 

 

 

 

 

La déflagration très puissante a eu lieu dans le bâtiment du Palais de Congrès, où il y avait les stands de 25 pays, invités par la France, plus exactement dans l’enceinte de la foire, entre le stand des Etats-Unis et le stand de l’Algérie. Á 19 heures la police de Marseille recevait un coup de téléphone laconique revendiquant l’attentat au nom du groupe arménien « Orly ».D’après le ministre de l’intérieur, la forme de cette revendication n’est pas dans les méthodes habituelles du groupe « Orly ». Le bilan de cet attentat : 1 mort et 25 blessés.

 

 

 

 

 

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

 

08.10.2014 15:04

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*