Français

L’Euronest ne discutera jamais la question du Haut-Karabakh.

17.10.2014 | 11:37

загруженное1.Le Parlement européen qui est le partenaire principal de l’Euronest ne prend aucune mesure pour défendre les droits internationaux de l’Azerbaïdjan devant l’occupation internationale commise par l’Arménie. Pourtant, d’autres pays agresseurs sont régulièrement critiqués.
Explication : L’utilisation du mot ‘occupation’ par le Parlement européen dans ses documents est en soi-même une lutte. Alors que, cette institution soutien l’application des sanctions contre la Russie en raison de l’occupation de l’Ukraine et critique les actions des pays comme Chine dans la mer de Chine du Sud. Pourtant, elle ne fait rien pour mettre un terme à la violation de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan par l’Arménie. Ce fait démontre clairement la présence d’un fort lobby arménien à Bruxelles, la capitale belge, ainsi que la situation vulnérable de l’Azerbaïdjan dans le domaine du partenariat objectif.

 

 

2.Le Parlement européen continue à attaquer l’Azerbaïdjan.

 
Explication : au cours des années dernières, le Parlement européen a régulièrement attaqué l’Azerbaïdjan. A partir de 2011, toutes les années, l’Azerbaïdjan fait face aux résolutions sans preuve du Parlement européen affirmant la violation des droits de l’homme. Cela démontre le préjugé du Parlement européen et le transforme en partenaire qui n’est pas confiant en Azerbaïdjan.

 

 

3.Les amis de l’Azerbaïdjan sont soumis aux attaques dans le Parlement européen. Ainsi, ils sont isolés.
Explication : Les membres du Parlement européen et les politiciens qui ont une approche objective envers l’Azerbaïdjan sont toujours critiqués et attaqués à Bruxelles. En effet, lorsque le délégation officielle du Parlement européen ont donné des rapports confirmant qu’il y a eu des élections libres et équitables, elle a été critiquée par les ennemis de l’Azerbaïdjan dans le Parlement, les membres ont été attaqués, et les rapports ont été examinés.

 

 

4.L’Arménie est traité mieux que l’Azerbaïdjan.
Explication : Malgré le fait de l’occupation des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie, la violation des droits de l’homme et la mortalité, le fait de la signature de l’accord de l’union douanière entre l’Arménie et la Russie, le Parlement européen ou l’Euronest ne l’a toujours pas critiqué. En raison de la signature de l’accord de l’union douanière, logiquement, l’Arménie ne doit pas faire partie de l’Euronest. Cependant, le Parlement européen ignore tous ces faits en raison du lobby pro-arménien qui font apparemment la pression sur le Parlement pour qu’il critique l’Azerbaïdjan. Cette manière de comportement complique la coopération véritable et équitable, ainsi que l’Euronest est déjà empoisonné.

 

 

5.L’Euronest est un outil faible qui ne possède pas de pouvoir législatif.
Explication : Jusqu’ici, les documents élaborés par l’Euronest n’ont pas eu d’impact réel. Ils ne possèdent pas de pouvoir législatif. Par conséquent, tout document élaboré par cette institution ne deviendra pas la politique de l’Union européen ou du Partenariat oriental. En d’autres termes, L’Euronest est juste un outil utilisé pour justifier le manque de possibilité de l’adhésion des pays orientaux à l’UE. En termes d’impact réel, les rapports de l’Euronest comme les résolutions immédiates de l’Union européenne et du Parlement européen sont moins précieux que les papiers sur lesquels ils ont été publiés. En même temps, le financement alloué par l’UE pour les pays orientaux (Environ 70 millions d’euros pour l’Azerbaïdjan en 2014) dans le cadre de l’outil du voisinage européen n’est pas géré par l’Euronest.

 

 

6.Les membres du Partenariat oriental sont traités comme les citoyens de seconde classe dans l’Euronest.
Explication : De nombreux députés et représentants du Parlement européen ont l’attitude diffamatoire, obscène, abusive et même raciste envers les membres du Partenariat oriental. Dans tous les cas, l’Azerbaïdjan n’est pas un pays de seconde classe et il n’ a pas besoin de l’Euronest.

 

 

7.L’Azerbaïdjan ne possède pas assez de possibilité pour mener des négociations dans l’Euronest.
Explication : L’Azerbaïdjan n’est pas en mesure de proposer complètement son programme dans l’Euronest, en raison de l’attaque régulière du lobby pro-arménien et de la procédure inappropriée de l’Euronest.

 

 

8.L’Euronest est l’institution non-executive du Parlement européen.
Explication : les députés du Parlement européen qui sont les membres de l’AP de l’Euronest ne sont pas obligatoirement aussi les membres des comités parlementaires. Ainsi, les membres qui établissent les relations avec les pays-membres du Partenariat oriental ne prennent pas la décision. Ce fait rend invalide toute promesse faite par l’Euronest au pays du Partenariat oriental. Donc, toute discussion ne sera pas soutenue ou même souvenue dans les comités (comme les relations étrangères ou la commerce internationale).

 

 

9.L’Euronest est le gaspillage des ressources précieuses pour le Partenariat orientale.
Explication : il ne faut pas considérer l’Euronest en tant qu’un forum de discussion. Les comités de la Commission européenne sont l’arène de discussion. De toute façon, la participation aux réunions de l’Euronest, les travaux sur ses rapports n’assurent pas d’obtenir un rapport positif du Parlement européen ou d’établir des bonnes relations avec la Commission européenne. En effet, l’Euronest empêche de déployer les efforts pour établir les relations avec les détenteurs du pouvoir réel à Bruxelles.

 

 

10.L’Euronest menti aux membres du Partenariat oriental.
Explication : Dans le passé (peut-être dans l’avenir), le Secrétariat de l’Euronest ( en utilisant le nom du Parlement européen) avait promis aux adhèrent du Partenariat oriental qu’il ne le soutiendrait jamais. L’organisation des réunions dans certains pays, la contribution à l’augmentation du financement du Partenariat oriental, notamment les rapports sur les problèmes importants étant dans l’agenda sont y inclus. Cependant, le Secrétariat (qui travaille seulement pour protéger son emploi), les députés du Parlement européen sont en mesure de faire une promesse qu’ils ne tiendront pas.

 

 

11.L’Euronest ne discutera jamais la question du Haut-Karabakh.
Explication : L’Euronest n’abordera jamais le plus important sujet pour l’Azerbaïdjan à cause du veto de l’Arménie. En effet, l’Euronest légalise également les actions illégales de l’Arménie en ne pas les discutant. Ainsi, cette institution n’utilisera jamais le mot ‘occupation’. Donc, malgré le fait que l’Arménie ne devrait pas prendre part au Parlement européen, l’Euronest aidera ce pays agresseur sur ce sujet. Puisque si l’on ne discute pas le problème, cela signifie qu’un tel problème n’existe pas.

 

 

12.La signature de l’accord d’Union douanière signifie que l’Arménie ne s’intéressera plus à l’Euronest.
Explication : Dans le cas de l’absence de l’Arménie, l’Azerbaïdjan n’aura pas de condition de discussion dans l’Euronest pour les négociations de son problème principal (comme mentionné à l’article, même si l’Euronest est inutile). Dans une telle situation obscure, l’Azerbaïdjan ne considéra pas la discussion comme valable, car l’Arménie ne sera pas punie.

 

 

13.Il est supposé que la prochaine réunion de l’Euronest se tiendra à Erevan.
Explication : La session de printemps de l’Assemble parlementaire de l’Euronest se tiendra à Erevan. Cela est considéré comme une insulte triple contre l’Azerbaidjan. Tout d’abord les député azerbaidjanais seront obliger de venir et travailler dans la capital d’un état qui a illegalement occupé un quart de ces territoires. Deuxièmement, cet événement se tiendra malgré la signature de l’accord d’Union douanière par l’Arménie. Cela signifie que l’Arménie faira ce qu’elle veut et le Parlement européen n’imposera pas de sanction. Troisement, si les députés azerbaidjanais boycotteront la session, les decision seront prises sans leur participation.

 

 

14.Cette fois-ci, le scandale ukrainien et la question de financement de la Georgie et de la Moldavie seront dans l’agenda de l’Euronest.
Explication : à cause de la crise russe en Ukraine, tous les députés du Parlement européen qui sont inscrits dans l’Euronest seront maintenant principalement axés sur l’aide à l’Ukraine ( et ils seront déçus, puisque l’Euronest ne détient pas le pouvoir réel). En outre, certains députés du Parlement européen considèrent qu’indépendamment de la concentration sur ces pays, ils seront en mesure de ‘protéger’ la Moldavie et la Georgie de la Russie. L’Azerbaïdjan est face au risque d’être oublié dans ce forum.

 

 

15.L’Euronest est déjà basé sur un projet qui n’est pas fiable.
Explication : Le Partenariat oriental est supposé d’être un projet régional et un nouveau type de coalition, d’engager les partenaires égaux qui ont les objectifs réels. Pourtant, il est devenu un simple projet financier qui alloue le financement aux pays où l’Union européenne a ses propres intérêts (L’Azerbaïdjan a reçu moins de financement par rapport aux autres). Ainsi, ce projet a un petit coup de pouce et ampleur. L’Euronest et la composition de son parlement sont moins que supposés et les membres du Partenariat oriental ont peu bénéficié de la participation.

 

 

16.L’Azerbaïdjan bénéfice moins du Partenariat oriental par rapport aux autres pays.
Explication : Le montant des fonds alloués par l’Union européenne aux pays du Partenariat oriental est indiqué dans la liste ci-dessous et comme vous le voyez, même dans le cas de l’Arménie qui a signé l’accord de l’Union douanière, elle obtient trois fois plus de financement que l’Azerbaïdjan.

 

 

L’Arménie : 182 millions d’euros
L’Azerbaïdjan : 75.5 millions d’euros
La Biélorussie : 41.5 millions d’euros
La Georgie : 208 millions d’euros
La Moldavie : 308 millions d’euros
L’Ukraine : 389 millions d’euros

 

 

Elkhan Suleymanov,
chef de la délégation azerbaïdjanaise à l’Assemblé parlementaire de l’Euronest

“KarabakhINFO.com”

 

 

 

17.10.2014 11:37

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*