Français

L’UE préoccupée par la série d’agression en Arménie

18.12.2014 | 11:38

arton106230-480x270 (1)L’Union européenne a exprimé sa préoccupation hier suite à une série d’attaques violentes contre des politiques et des militants de l’opposition arménienne. Pour elle, ne pas punir leurs auteurs pourraient approfondir “un sentiment d’impunité“ en Arménie.

Dans un communiqué, la délégation de l’UE à Erevan a exhorté les autorités à identifier et poursuivre les assaillants “sans délai“.

 

 

“La délégation de l’UE réitère sa préoccupation face à l’absence de résultats concernant les enquêtes sur des incidents similaires survenus en 2013.“ “La perception de l’application des lois inefficaces soulève des inquiétudes parmi la société civile arménienne, les défenseurs et les observateurs.“

 

 

Les cinq opposants qui ont été agressés lors d’incidents séparés avaient activement participé à des manifestations anti-gouvernementales organisées par le trio d’opposition. Deux d’entre eux sont des membres supérieurs de la HAK. Ce parti a accusé les autorités arméniennes d’avoir orchestré cette violence à des fins politiques.

 

 

Les autorités nient toute implication. Elles affirment avoir déjà identifié les individus responsables de deux de ces incidents.

 

 

Des dirigeants du HAK ont discuté de ces événements avec les ambassadeurs en poste à Erevan de la France, de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne ainsi que des Etats-Unis la semaine dernière. Ils ont également rencontré deux représentants de la délégation de l’UE lundi.

 

 

Le chef de la délégation, Traian Hristea, a réaffirmé hier la volonté de l’UE d’approfondir les relations avec l’Arménie d’une manière qui n’est pas contraire à l’adhésion prochaine du pays du Caucase du Sud à une alliance dirigée par la Russie. Il a dit que Bruxelles et Erevan vont continuer à négocier sur une “nouvelle base juridique“.

 

 

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

 

18.12.2014 11:38

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*