Français

Médecin arménien qui distribue la mort

09.07.2014 | 09:44

1404887931_gevrokyanLorsque le nombre de suicides a commencé à augmenter aux Etats-Unis durant les années 1970-80, les autorités sanitaires et l’Agence de sécurité fédérale se sont mises à enquêter  les causes de ce malheur. Selon leurs recherches, il y a eu plus de suicides pendant les vacances. Pour éviter cela, lors de leurs prêches de week-end, les églises mentionnaient qu’il était péché de choisir la mort volontairement. Dans leurs prêches, il a été déclaré : « Selon le christianisme, le suicide est la trahison à la sacrée vie humaine. Au II siècle, Saint Augustin a désigné le suicide comme un péché. En 452, lors du Conseil Suprême de l’Eglise catholique romaine, le suicide a été déclaré comme le crime dotant de l’acte de diable ».

 

Lorsque la lutte a commencé dans la société américaine  pour la prévention du suicide, en1987, an article  a été publié dans un journal local à Michigan : «  Nous faisons des services de conseil pour ceux qui ont une maladie mortelle et qui choisissent de mourir fièrement ». Ainsi, il y avait marqué sur la carte de visite : «  Jack Kevorkian. Médecin, conseiller spécial de mort. Uniquement sur rendez-vous ».

 

Dr.Kevorian prenait une grande somme d’argent des pour la consultation. Il proposait le service de mort  confortable aux gens avec la machine de mort inventée par lui-même et appelée Mercitron. La personne qui désire mourir prend le chlorure de potassium dans son corps en appuyant sur un bouton de la machine. Quelques minutes après, cette personne décède sans douleur. Le principe de fonctionnement de la machine est simple: la lidocaïne assure la perte de conscience et puis, le cœur s’arrête suite à la haute dose de potassium injecté.

 

Kevorkian réalisait le désir de mourir des patients sans négocier avec  leurs médecins.

 

En 1990, après l’apparition de l’annonce plusieurs fois dans les médias, son premier ‘patient’ l’appelle. Janet Atkins, une citoyen préoccupée  par le retard de traitement de sa maladie, vient lui rendre visite. Kevorkian lui parle de l’importance de suicide et il lui assure que c’est le seul moyen. Par conséquent, après avoir pris une grande somme d’argent, il injecte le poison dans la veine de la patiente dans le siège arrière de son microbus Volkswagen. Il la tue.

Après l’apparition de cette nouvelle dans la presse, les gens qui ont le problème psychologique  commencent à rendre visite à Jack Kevorkian, le docteur de mort. Il y avait marqué seulement quelques dans le contrat de Kevorkian :

 

« Avez-vous de l’argent? Donc, soyez prêt à mourir. Nous ne nous intéressons ni à l’avis de votre médecin, ni aux examens écrits sur vos documents médicaux. Vous n’avez pas besoin de prendre le rendez-vous avec psychiatre. Il suffit de payer et d’être prêt à mourir ».

Ses assistants étaient sa sœur Margot, son ami Neil et Janet Good. Il ouvre la clinique d’euthanasie au nom de Margot. Pourtant, il la ferme suite à l’exigence du système de santé.

Kevorkian connu comme le médecin de mort des Etats-Unis est le fils d’une famille immigrante qui s’est déplacée de la Turquie aux Etats-Unis. En 1912, son père Levon et sa mère Satanig ont déménagé  au bourg Pontiac de l’Etat Michigan. En 1928, le fils de Levon Kevorkian est né et sa famille l’appelle Mourad. Lorsqu’il avait 8 ans, sa famille change son prénom à Jack suite à l’insistance de leurs proches.

 

Il a écrit dans ses mémoires : « Depuis mon enfance, mes parents me parlaient des Arméniens ‘tués’ en Anatolie. Ma haine contre les turcs  était arrivée à un tel point que, je voulais tuer tout les patients d’origine turque. Lorsque je me souvenais, tous ce que ma famille m’a raconté  sur la massacre des arméniens, je désirais tuer  tous les turcs avec la lancette ».

 

Lorsqu’il étudie la médecine, il y avait un tableau du ‘génocide’  dans l’atelier de Kevorkian qui s’intéressais  à la peinture. Ainsi, il déclarait fièrement qu’il l’avait dessiné avec son propre sang.

 

Durant les années 1990-1998, Kevorkian a tué 130 personnes souffrant d’une maladie grave et il est devenu riche. Les documents de la Cour démontrent  qu’il n’avait pas de sentiment humain envers la personne qui a choisi a mort. Kevorkian parlait des événements de 1915 aux patients et il envoyait des salutations aux Arméniens morts. Ensuite, Kevorkian commence à vendre les organes des personne qu’il a tué. Une fois, le fils de 7 ans de son avocat Michael Audette voit un rein dans ses mains sanglantes. Cet enfant est terrifié  et il a dit à son père : « Papa, je vous en prie. Ne défend plus cet homme. Il faut le mettre en prison et bruler ses équipements ».

 

En novembre 1998, Kevorkian a rencontré avec le présentateur du célèbre programme ’60 minutes’, Mick Vallas, qui est diffusé sur la chaine CBS. Kevorkian lui propose de réaliser une séance d’euthanasie – c’est à dire, lorsqu’il n’y a pas d’espoir de guérison, le patient choisi de mettre fin à ses souffrance et d’être tué  artificiellement –  dans la diffusion en direct. Le 22 Novembre 1998, il a effectué le moment de la mort de Thomas York ayant 52 ans devant 15 millions de téléspectateurs. En 1999, la vidéo montrant la suicide a été obtenue par les organismes policiers et de sécurité.  Ensuite, le médecin arménien a été officiellement accusé. En 2007, J.Kevorkian qui a été emprisonné  pour 8 ans, a été libère et s’est engagé dans la politique afin d’obtenir le droit d’euthanasie. En 2008, ‘Le médecin de  mort’ a participé dans les élections de Congrès comme candidat indépendant.  Pourtant, il a remporté moins de 1/3 de vote des électeurs. Après cela, Kevorkian était en colère contre la diaspora arménienne et il s’est éloigné de tout le monde. En mai 2011, il a été hospitalisé dans l’hôpital William Beaumont situant dans l’Etat Michigan des Etats-Unis. Jack Kevorkian qui est hospitalisé pour la pneumonie et la douleurs des reins, y est mort. La cause de sa mort était le caillot de sang de l’artère (thrombose).

 

Zaour Aliyev

 

Docteur en science politique.

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

 

 

09.07.2014 09:44

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*