Français

Plusieurs morts dans un accrochage entre Arméniens et Azerbaïdjanais

01.08.2014 | 11:25

6b92c1d0d003a15e49ed6c1dc7469d2bBakou, 1 août 2014 (AFP) – Un affrontement entre forces arméniennes et azerbaïdjanaises a fait plusieurs morts dans la zone frontalière, à proximité de la région du Nagorny-Karabakh que se disputent les deux pays depuis des décennies, a annoncé vendredi le ministère azerbaïdjanais de la Défense. “Des groupes de diversion en provenance d’Arménie ont tenté de traverser la ligne de front“ dans la nuit de jeudi à vendredi, a déclaré le ministère dans un communiqué.

 

“A la suite d’un échange de tirs intense les soldats arméniens ont dû reculer, en subissant des pertes. L’armée azerbaïdjanaise a également subi des pertes“, a-t-il indiqué, sans plus de précisions. Selon l’agence de presse azerbaïjdanaise APA, connue pour ses liens étroits avec le gouvernement, huit soldats azerbaïdjanais ont péri dans cet affrontement. Le ministère de la Défense n’a ni confirmé, ni démenti ce chiffre. Pour leur part, les forces arméniennes ont affirmé avoir tué 14 soldats azerbaïdjanais lors de l’accrochage, en les accusant de tentative de franchir illégalement la frontière, et en assurant n’avoir subi aucune perte de leur côté.

 

 

Par ailleurs, deux soldats azerbaïdjanais ont été tués jeudi dans un autre échange de tirs dans la zone frontalière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, selon le ministère azerbaïdjanais de la Défense. Les accrochages se multiplient ces derniers mois autour du Nagorny-Karabakh, les deux camps s’accusant mutuellement de lancer des attaques qui ont provoqué la mort de plus de 14 soldats cette année avant ce nouvel affrontement.

 

L’année dernière, près de 20 soldats des deux camps avaient déjà été tués lors d’accrochages à la frontière.

 

 

Rattachée à l’Azerbaïdjan à l’époque soviétique, cette région séparatiste à majorité arménienne a été l’enjeu d’une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994. Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le statut de la région, qui reste une source de tension dans le Caucase du Sud, une zone stratégique située entre l’Iran, la Russie et la Turquie.

 

 

“karabakhİNFO.com”

01.08.2014 11:25

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*