Français

“République du Haut Karabakh”, fiction ou réalité?

21.08.2014 | 16:33

Nagorno-karabakh-Republik-150x150Depuis plusieurs années, les autorités de l’Arménie et les représentants de la diaspora arménienne tentent de prouver au monde entier, que la «RHK» est un état indépendant et autosuffisant.
Pour arriver à ce but ils recourent à différentes méthodes. Par exemple, la production en masse de la littérature et des films de mauvaise qualité et la participation d’une « prétendue RHK » au travail des diverses expositions internationales de tourisme.
Selon la partie arménienne, la «RHK» a des représentations dans les capitales des grandes puissances du monde. Pourtant, quand on vérifie cette information, il devient clair que très souvent ces « représentations de la RHK » sont abritées par les ambassades d’Arménie.

 
Je pense que je ne me tromperai pas, si je dis, que la « République du Haut Karabakh » n’est qu’une couverture des autorités arméniennes et de ses protecteurs étrangers. Elle sert à cacher le fait de l’occupation des terres azerbaïdjanaises de la part de l’Arménie. Il y en a des preuves.

 
Par exemple, la « RHK » est investie du budget arménien ; sur le territoire du Haut Karabakh sont disloqués des détachements de l’armée arménienne, que l’administration arménienne passe pour les « forces de Karabakh » ou l’armée de Karabakh. Mais leur nombre est beaucoup plus supérieur à la population des arméniens de Karabakh qui compte environ 100 mille d’habitants pour pouvoir former « les forces armées ». En général, la question des forces armées exige une étude à part. Un fait est remarquable : les soldats qui se suicident au Karabakh (ils sont nombreux) sont recrutés de l’Arménie. Plusieurs cas de morts et d’assassinats dans les unités militaires, situées au Karabakh, sont investigués par les organes d’instruction arméniens, et les décisions sont prises conformément à la législation arménienne. La question se pose, si la RHK est un état souverain, comme l’affirme la partie arménienne, pourquoi « les militaires » de cet état sont jugés dans un autre pays  et selon les lois d’un autre pays ?

 
La réponse est très simple. La «RHK» est un enfant mort-né de la propagande arménienne, créé avec l’objectif d’écarter les accusations d’agression contre un Etat voisin.

 
Un investigateur européen  Dov Lynch caractérise précisément l’objet de la question dans son livre «Engaging Eurasia’s separatist states: unresolved conflicts and de facto states».

 
Il écrit : «Dans le cas du Haut-Karabakh, l’indépendance n’est qu’un truc cachant en vain, que cette région est réellement contrôlé par l’Arménie».

 
Il est également significatif, que l’Arménie ne reconnaît pas  l’indépendance de la RHK. Cela prouve, qu’à Erevan on espère de rattacher de jure ces terres à l’Arménie.

 
Outre cela, le fait de non reconnaissance de l’indépendance de sa création donne à l’Arménie encore un avantage au cas, si l’Azerbaïdjan consentirait à lui offrir ces terres. Sinon il faudrait expliquer aux princes locaux, pourquoi on les prive de « souveraineté reconnue », en les transformant en une partie de l’Arménie.
Á part cela, la «RHK » en commun avec le cognac arménien et le « génocide arménien » est devenu nom de marque arménien, qui apporte des bénéfices à l’élite arménienne. L’« aide à la RHK » est une raison pour tirer régulièrement de l’argent de la diaspora arménienne. Cela se passe à peu près comme ça : les représentants de la diaspora déclarent, qu’ils ne veulent plus investir Sargsian. Alors on leur propose d’aider la « RHK ». Pour le moment, ça marche. Qui vivra verra…

 

 

“KarabakhİNFO.com”

21.08.2014 16:33

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*