Français

Soldat arménien rendu volontairement en Azerbaïdjan: «J’ai peur de la mort insensée»

27.03.2015 | 12:49
797ec07f60114336754701548e254ffa
Andranik Grigorian: « Plus de 20 soldats ont été tués et des dizaines de blessés lors d’une provocation trivial le 19 mars »

Bakou – APA. Le Ministère de la Défense a publié une déclaration sur la capitulation du soldat arménien vers le côté azerbaïdjanais.

Le communiqué de presse indique que dans l’après-midi du dimanche 22 mars, Andranik Grigorian, militaire des forces armées arméniennes (né en 1991 dans le district de Khojavend) a capitulé et a franchi la ligne de contact vers les positions de l’armée azerbaïdjanaise : « Le soldat arménien traversant la ligne de contact a été arrêté par nos forces armées.

 

Pendant l’interrogatoire préliminaire Grigorian a déclaré : « Je suis né en 1991 à Martuni. Le 22 mars 2015, j’ai volontairement rendu à la partie azerbaïdjanaise. La raison de mon action est simple. J’ai peur de la mort insensée.

 

Je n’étais pas seul lorsque je traversais la ligne de front. Encore un soldat a tenté de traverser avec moi vers votre côté. Mais j’étais plus rapide. J’ai jeté le pistolet et je suis allé à votre côté.  Je ne sais rien sur son destin. Mais je pense qu’il n’est plus en vie.

 

Bien que le gouvernement arménien voulait cacher l’incident qui a eu lieu le 19 mars du peuple, tout le monde est au courant de ce sujet. Plus de 20 soldats ont été tués et des dizaines de blessés lors d’une provocation trivial. Les civils sont pris pour les postes en raison de manque de soldats.

 

Je ne veux pas être la prochaine victime de leurs jeux sales.  Les conditions horribles dans leHaut-Karabakh, l’indiscipline dans unités militaires, la pénurie de nourriture et de médicaments le manque d’armes et de munitions, le conflit entre les Arméniens locaux et les Arméniens en Arménie, la mauvaise attitude officiers militaires vers les soldats et les enseignes, le trouble m’ont usé. Il y a beaucoup de gens fatigués de vivre dans de telles conditions et qui veulent traverser vers l’Azerbaïdjan comme moi.

 

Franchement, ils n’osent pas le faire, car ils ne savent pas quoi attendre ici. Je pensais aussi beaucoup avant de prendre cette étape, et alors j’ai décidé de me rendre volontairement, au lieu d’attendre ma mort. A l’opposé de mes attentes, vous m’avez accueilli et m’a donné assez de nourriture normale et boire ici.

 

Je veux dire à mes amis tenant une arme par force que les Azerbaïdjanais ne sont pas comme ce que les autorités pénales décrivent depuis des années. Agir comme moi, à moins qu’il ne soit trop tard ».

 

Le ministère de la Défense a déclaré que Grigorian, tenu en toute sécurité en captivité, est traitée aux normes généralement reconnues des droits humains.

27.03.2015 12:49

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*