Français

Trois militantsagressés à Erevan

11.12.2014 | 14:52

arton106089-480x271Trois militants politiques impliqués dans les dernières manifestations de l’opposition auraient été agressé à Erevan, dans ce qu’ils ont décrit hier comme une tentative du gouvernement de les intimider.
Les trois hommes – Suren Sargsian (sur la photo), Manvel Yeghiazarian et Razmik Petrosian – sont des vétérans bien connus de la guerre de 1991-1994, très critiques vis-à-vis de la direction politique de l’Arménie. Sargsian est également un chef de file de l’Alliance of Freedom Fighters, un petit groupe qui a participé aux rassemblements organisés par les trois principaux partis d’opposition.
Sargsian a eu besoin d’une aide médicale d’urgence à l’hôpital hier après avoir été battu par des hommes inconnus. Le militant, qui a subi une commotion cérébrale et des blessures graves au visage, a dit qu’ils portaient des masques et ne sait rien sur les raisons de l’attaque.
Mais Sargsian a affirmé que cette attaque était le fruit de représailles gouvernementales pour ses activités politiques. “Les autorités essaient donc de nous faire taire“, a t-il dit.
Yeghiazarian et Petrosian, commandants de premier plan sur le terrain pendant la guerre du Haut-Karabagh, ont affirmé avoir été attaqué par un groupe de jeunes hommes dans un restaurant d’Erevan lundi. Yeghiazarian a dit que l’un des hommes a provoqué la bagarre en se plaignant de leurs attitudes anti-gouvernementales. Lui aussi a accusé les autorités arméniennes d’avoir participé à l’attaque.
Le chef de la police arménienne, Vladimir Gasparian, a dit plus tard dans la journée que la police enquêtera sur l’incident de lundi que si les deux victimes déposent une plainte formelle. Ces derniers, tout comme Sargsian, ont dit qu’ils ne le feront pas parce qu’ils ne font pas confiance à la police.

 

 

 

“KarabakhİNFO.com”

 

 

 

11.12.2014 14:52

laisser un commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*